Nous vous avions présenté les différentes manières de travailler, en cohoming, en coworking, ou encore au sein d’une pépinière d’entreprises. Voici dorénavant une nouvelle façon de voir ses collègues : en vivant avec eux ! Les habitants des « hackers-houses » viennent tout droit d’écoles d’informatique ou de commerce et s’établissent tous ensembles pour diverses raisons, mais surtout pour travailler !

Lancée par Paul Poupet et Benjamin Poilvé en novembre 2015, la start-up Seed-up abrite quatre projets technologiques et fait beaucoup parler d’elle. Plus qu’un incubateur, Seed-Up chouchoute ses dix codeurs, designers et business developers qui vivent tous ensemble au sein même des locaux de la société. Un nouveau modèle d’organisation du travail qui nous vient tout droit des Etats-Unis et qui vient d’apparaître sur le sol français.

 

Une manière de lancer rapidement de nouveaux projets

Vivre avec ses collaborateurs possède de nombreux avantages, notamment lorsque l’on cherche à développer sa start-up rapidement. Toujours présent sur leur lieu de travail, les collaborateurs passent leurs journées et leurs soirées ensemble, ce qui promet des brainstormings permanents. Ici, pas de hiérarchie avec des processus de validation à rallonge,  mais un échange permanent qui permet d’avancer plus vite et d’offrir une plus grande liberté aux collaborateurs. Les prises de décision ne se font plus à la verticale mais à l’horizontale, comme dans la plupart des start-ups, et ça change tout pour les jeunes qui se sont lancés dans l’aventure. Pour Robin, interrogé par le Nouvel Obs et membre de la start-up Seed-up, « C’est important d’être libre et fou, comme ça, pour réfléchir “outside the box” et être capable de contourner un système. »

 

Un sacrifice de la vie privée

Le pari des hacker-houses est un pari fou : vivre avec ses collègues de bureau pour mieux travailler. Mais qu’en est-il de la séparation entre vie privée et vie professionnelle si chère aux français ?  Et comment concilier sa vie familiale ou sociale alors même que vous collègues  dorment dans la chambre d’a côté ?

Stéphane Bounmy, fondateur de HackerHouseParis, qui a ouvert un appartement pour ce genre de colocations dans le 19e arrondissement, répond à la question posée par Laure-Emmanuelle Husson, journaliste chez Challenges. « Les gens qui viennent sont au tout début de leur projet et sont là pour profiter d’un écosystème, créer une communauté, échanger des bonnes pratiques…Il faut savoir aussi qu’ils n’ont pas de situation stable donc ils sont confrontés à la difficulté de louer un appartement.” Ces jeunes diplômés sont donc prêts à sacrifier temporairement leur vie privée et leur intimité pour réussir leurs projets : une démarche qui ne conviendrait pas à tout le monde !

 

Vivre ensemble pour mieux travailler : un pari risqué ?

Cependant, de nombreux projets ont vu le jour grâce aux hacker-houses. Le fait de vivre constamment avec des personnes ayant de multiples projets en cours peut en effet s’avérer extrêmement stimulant pour les entrepreneurs en herbe, et cela permet une immersion totale dans le projet en cours. Les hacker-houses facilitent également l’entraide et favorisent la réalisation rapide des nouvelles idées des start-uppers, même si celles-ci ne sont pas toujours une réussite.

 

Témoignage : au coeur d’une hacker-house à la campagne

Campagne

Laurent Roy, jeune auto-entrepreneur, nous parle de son expérience dans une hacker-house avec deux collaborateurs :

 

Passionné par le monde du numérique depuis tout petit, j’ai intégré une école d’ingénieur en informatique après 2 années de prépa. Ayant un esprit aventurier et souhaitant vraiment devenir indépendant, je décide d’arrêter prématurément mes études pour lancer une entreprise avec 2 amis afin de créer une application mobile dans le domaine du divertissement.

Durant 1 an et demi, nous avons vécu dans une maison à la campagne pour développer notre projet. Brainstorming, business plan, recherches et apprentissage, analyse des concurrents, rendez vous avec les prestataires, démarchage d’investisseurs,… Autant de choses qu’on faisait dans notre quotidien !

Vivre ensemble pour mener à bien un projet apporte une réelle dimension de collaboration intense, mais il y a aussi des pièges à éviter pour que cela fonctionne correctement !”

 

Malgré leur motivation, le projet de Laurent et de son équipe n’a pu aboutir pour des raisons financières et organisationnelles. Laurent est aujourd’hui développeur freelance spécialisé dans le conseil et la réalisation de sites internets et d’applications web pour les entreprises. Il nous donne ses conseils pour réussir l’expérience de l’entrepreneuriat :

 

  1. Être une équipe : Cela peut paraître évident, cependant chacun de vos collaborateurs doit avoir des compétences uniques pour en faire profiter tout le groupe.
  2. Avoir les mêmes ambitions : Pour profiter d’une bonne émulation positive, il faut avant tout que les membres de l’équipe soient en phase sur les objectifs, mais également sur la manière de les atteindre.
  3. Séparer le professionnel du personnel : Vivre sous le même toit et construire le même projet demande beaucoup de rigueur pour éviter toute source de tension, mettez vous d’accord sur un planning et quelques règles de base de la vie en communauté !
  4. Éviter l’isolement : On peut être tenté de rester toujours ensemble pour travailler sur le projet, mais n’oubliez pas d’aller à la rencontre de nouvelles relations professionnelles !