La dernière et cinquième édition du festival des Chatons d’Or s’est déroulée sur le thème « Comprendre hier pour mieux créer demain ». Après le Let’s Ronron de 2015, la campagne « Creare Chatonum Est » revisite des citations latines avec nos amis félins. Premier festival de créativité gratuit et ouvert à tous, les Chatons d’or s’engagent à récompenser les campagnes les plus créatives menées chaque année avec un jury finement sélectionné. Faire émerger les idées et les talents, voici le rôle que s’est donné le festival des Chatons d’Or.  

 

Les chatons d'or

« Parce que la créativité n’est pas le lot de certains privilégiés, il fallait un festival qui la récompense sans barrières ni préjugés à l’entrée, ouvert à tous et pour tous. Les Chatons d’Or sont nés il y a 5 ans en partant de ce constat et avec un réel désir de changer les choses. Cinq éditions se sont succédées avec chaque année plus de participants et d’engouement pour le festival : de 500 créations la 1ère année, nous en avons reçu 2000 en 2015. (…) Il n’est pas ici question de célébrer des agences mais de célébrer l’humain » explique Laurent Allias, fondateur des Chatons d’Or et de l’agence Josiane.

 

Lors de sa dernière édition, le jury a reçu plus de 2600 créations, rassemblé 1000 décideurs, influenceurs et acteurs de l’économie créative et généré plus de 6000 tweets !

Voici donc les lauréats de la portée 2016 et leurs créations :

 

  • Prix Print libre : Antoine Gesson et Loïc Huber pour Shazam

    Shazam

Cette campagne imaginée pour Shazam, l’application permettant d’identifier la musique instantanément au moment de son écoute pour ne plus perdre nos musiques favorites, a été extrêmement bien pensée par Antoine Gesson et Loïc Hubert. En détournant les pochettes d’album des artistes avec brio et simplicité, ils parviennent à démontrer l’efficacité et la simplicité d’utilisation de l’application Shazam.

  • Prix Print libre : P. Etchebarne & B.Smith pour Jeep

    Jeep

Cette campagne imaginée pour Jeep, quoique plutôt classique, comprend plusieurs éléments intéressants. Tout d’abord, le jeu entre l’avant de la Jeep qui se transforme en pont et sous-entend que toute Jeep est tout-terrain et permet de voyager où l’on souhaite. Dans un second temps, cette affirmation hyperbolique de la marque est encore exagérée grâce aux trois visuels mis en parallèle : peu importe le lieu, peu importe le terrain, votre Jeep sera toujours assez efficace pour tracer sa propre route.

  • Prix Print libre : Opinel par Emmanuel Azouvi

    Opinel

Réalisée par Emmanuel Azouvi, cette campagne imaginée pour la fameuse marque d’outils de cuisine et de couteaux a le mérité d’être originale et combine la référence à l’outil tout en faisant appel à l’imaginaire populaire grâce à des figures reconnues (le chevalier, le ninja, l’aventurier). Une campagne qui fait sourire !

  •  Prix Print Libre : Plastic Life par Simon, Elie & Quentin

    Plastic Life

Le remplacement total des animaux aquatiques par des bouées en plastique entourées de déchet attire immédiatement l’œil et fait naître un sentiment de culpabilité chez le spectateur. Cette campagne imaginée par Elie et Quentin s’avère simple mais efficace !

  • Prix Des mots pour vendre les mots : Marie Balsan avec Bescherelle

    Voleur

Extrêmement comique lorsque l’on pense au récent tollé qu’avait provoqué l’annonce d’une nouvelle réforme de l’orthographe (les nénufars c’est joli non ?), Marie Balsan surfe sur cette vague et reprends des tirades du théâtre classique revisitées avec une orthographe plus qu’approximative.

  • Mention des mots pour vendre les mots : Aurélie Braun et Vincent Beedassy pour Le Charme Français

    Wesh

Dans le même esprit, la campagne d’Aurélie Braun et Vicent Beedassy s’appuie sur les expressions des jeunes d’aujourd’hui avec une mention explicative.

  • Mention prix des mots pour vendre les mots : Benjamin Fulcrand pour Tout et son contraire

    Laid

Les mêmes lettres peuvent former des mots tout à fait différents, et leur association est comique. C’est ce que nous démontre Benjamin Fulcrand dans cette campagne ingénieuse.

  • Prix de l’avenir : Solène-Frédéric Moreau et Amin Bennis pour Airsoft

    Avenir

L’air devient un produit payant, vendez-le ! C’est ce que font Solène Frédéric-Moreau et Amin Bennis pour AirSoft, et Bastien Legros pour Fresh Air.

  • Mention prix de l’avenir : Bastien Legros pour Revolution in the air

    FreshAir

 

  • Prix de la data à la créa : Charline Robert avec Persona Glue

    Persona

Personnage hybride et monstrueux, la créature de Charline Robert en jette plein la vue. Mi-pieuvre, barbie, ourson et dinosaure, la créature polymorphe rappelle que la data amène à décliner les messages pour mieux s’adapter à chaque cible.

  • Prix Good Morning : Lorine MEUNIER & Candice RACHEL

    Good Morning

Le prix « good morning » est remporté par cette superbe campagne pour produits détox, où d’affreux produits sains tuent et égorgent les produits gras. Des visuels amusants et enfantins qui fonctionnent parfaitement.

  • Mention prix Good Morning : Marie Gourju

    Petit-Dej

Dans cet esprit, les photos de Marie Gourju font sourire avec le petit-déjeuner qui devient une véritable séance de sport et un cocktail de vitamines.

  • Prix Fotolia: Bouanani Jalal avec Scotch Brite

    Propre

Simple et efficace, la campagne mise tout son message sur un visuel contrastant.

  • Prix de l’objet qui va changer le monde – PERCKO – We got your back de Alexis UCKO et Quentin PERRAUDEAU

    Nous passons en moyenne 9 heures par jour assis, et souvent dans une mauvaise positon. Pour cette raison, 80% de la population pourrait avoir des problèmes de dos dans le futur. Ce t-shirt Percko prend la forme de votre dos et vous apprend à vous tenir droit, une petite révolution ! Percko « got your back » ! (Percko assure vos arrières).

 

  • Prix Big Idea : Aubin Blain avec Mobylette

    Mobylette

Le brief pour les campagnes « Big Ideas » : une campagne 360° pour des marques qui ne communiquent plus.

  • Prix Big Idea – Dorian Rosso & Marie Pujol avec Dark Dog

Dark Dog

  • Mention Illustration Big Idea – Ophélie Avril et Loïc Fercot pour Sironimo

    Couleurs

 

  • Prix de la mobilité de l’information – Bastien Grob avec Mutations

    Information

Le brief : résumer 20 ans de mobilité de l’information en quelques visuels. Une alliance entre l’information old school et la nouveauté qui fonctionne bien pour Bastien Grob.

  • Mention prix de la mobilité de l’information – Audrey G. et Pierre Hamon – Tout va si vite quand le temps s’arrête

    Temps

Dans le même esprit, la création d’Audrey et Pierre nous emmène du côté de la réception de l’information, et mélange des évènements marquants et des moments de la vie quotidienne.

  • Prix du public : Edouard Delassus et Maxime Setzer

    Le public a récompensé cette campagne Orangina réalisée par Édouard Delassus et Maxime Setzer, comme toujours drôle et décalée, avec une référence animale. Sur le thème « Shake the world », un pêcheur est secoué par une pieuvre géante. Étonnant !

  • Mention print libre – Oral B par Simon Reynard et Julien Meurisse

    Oral B

« Quand c’est là on ne voit que ça » clame la célèbre marque de brosse à dents et divers produits d’hygiène bucco-dentaire. Simon Reynard et Julien Meurisse défendent l’utilité de sa brosse à dent électrique avec un hangar blanc immaculé, une plante et le derrière d’un cochon. La métaphore est bien trouvée, on adhère !

  • Mention print libre – Head&Shoulders is like – Olivier Porte & Marieke Navaux

    Head&Shoulders

Dans cette campagne d’Olivier Porte et Marieke Navaux, Head&Shoulders est le prédateur naturel de vos pellicules : drôlement efficace !

  • Mention print libre – Between lines – Adam & Julien

    Femme battue

Cette campagne contre  les violences conjugales imaginée par Adam et Julien réussi, comme souvent pour ce genre de cause, à être frappante mais sans choquer. Le visuel, bien que non violent, est porteur d’une certaine violence sous-jacente si l’on sait « lire entre les lignes »…

  • Mention print libre – Potatoes – Adam & Julien

    MacDonald's

En jouant sur l’expérience consommateur avec un visuel simple, Adam et Julien relèvent le défi d’une campagne print pour le géant McDonald’s réussie. Erreur plutôt appréciée des consommateurs, on retrouve souvent des potatoes dans ses frites : il fallait y penser !

  • Mention print libre – Hot Wheels – Foreveryoung Studio

    Papier

Le ForeverYoung Studio fait fort avec sa création imaginée pour Hot Wheels. Une campagne crédible, drôle et attendrissante sur les rêves des enfants. Roulez prudemment !

  • Mention print libre – Imagine toi pour Lego – Les Venants

    Lego

La campagne « imagine toi » porte bien son nom : condamné à utiliser son sens de l’imagination pour se projeter au vu du design minimaliste de la campagne, le spectateur se projette tour à tour capitaine ou encore DJ grâce à un visuel simple et coloré, qui correspond bien à l’esprit Lego. Une campagne cohérente et séduisante visuellement, tout pour plaire en somme !