Grâce à l’essor des smartphones et de la vidéo en ligne, le marché des formations en ligne est en pleine croissance depuis quelques années. Au milieu de cette révolution, quelles sont les réelles pratiques des entreprises ? Des particuliers ? Quels sont les acteurs dominant ? Qui sont les perdants de ces nouvelles pratiques ?

 

Une chose est sûre, grâce à l’essor d’internet, la connaissance n’a jamais été autant accessible par le plus grand nombre et aussi peu chère. Toute personne, dotée à minima d’une connexion internet, peut aujourd’hui suivre des millions de formations en ligne et cours universitaires de professeurs à la renommée internationale. Ainsi, au delà des formations offertes par les entreprises à leurs collaborateurs, ces derniers ont également, pour progresser, la possibilité d’apprendre beaucoup par eux mêmes à travers une multitude de tutoriels en ligne.

 

Au sein des entreprises, on parle de LMS (Learning Management System), ces logiciels de formation à destination des salariés. Une première génération a été installée au début des années 2010 qui se voit aujourd’hui dépassée face aux innovations technologiques. Les entreprises dotées de LMS sont aujourd’hui en pleine phase de ré-équipement de leurs systèmes de formation en ligne. Côté vocabulaire, on parle également de “plateforme e-learning” ou encore d’espace « numérique de travail » (ENT).

 

Un critère très important à observer pour les entreprises est le taux de complétude : celui-ci indique le taux de personnes étant allé jusqu’au bout de la formation. Il permet ainsi, entre autres critères, de mesurer le succès d’une formation en ligne au sein d’une population. Il se situe en moyenne à 50% pour les formations en ligne, contre 90% pour le présentiel. C’est peut être le point faible de la formation en ligne : il est difficile d’obliger une personne à le suivre jusqu’au bout ou s’assurer réellement de l’implication d’un collaborateur. Le premier facteur de motivation pour une personne est le degré de pertinence de la formation par rapport à ses problématiques réelles et quotidiennes. Pour qu’une formation soit suivie avec assiduité, il convient d’effectuer un travail très fin de ciblage des personnes concernées par telles ou telles formations.

 

La vidéo occupe une part de plus en plus prépondérante dans le domaine des formations en ligne. Même en formation présentielle, les nouvelles technologies sont de plus en plus utilisées pour capter l’attention des candidats et créer des échanges ou exercices interactifs. Ainsi il n’est pas nécessairement pertinent d’opposer totalement l’ancien monde des formations présentielles au nouveau monde des formations en ligne et à distance.

 

Quelques chiffres sur le marché :

 

  • Taille du marché de la formation professionnelle en France : 32 milliards d’euros.
  • Taille du marché de la formation professionnelle en ligne dans le monde : environ 100 milliards de dollars.
  • Part des formations en présentiel : environ 80% (la formation en ligne a donc encore une belle progression à effectuer !). On prévoit que 30% des formations seront en ligne en 2030.