Article rédigé par Mélanie de Coster : decostermelanie@avecmesmots.com

Le site « Avec Mes Mots » : http://avecmesmots.com/

Pas de vacances pour Internet

Quand on est salarié, on profite de ses semaines de congés payés, chaque année, sans se poser (trop) de questions. C’est juste un tout petit peu plus difficile lorsque l’on est freelance. On a du mal à se détacher de sa boîte mail professionnelle, par peur de passer à côté de la commande génialissime qui nous aiderait à atteindre notre chiffre d’affaire annuel en une seule fois, ou pour se rendre compte qu’on déjà beaucoup de travail en retard… Bref, autant de raisons qui font que l’on ne sait plus trop comment on pourrait s’absenter.

Stop !

Tout le monde a besoin de vacances. Votre cerveau le premier. Un petit peu d’oxygénation vous fera du bien, et vous repartirez ensuite beaucoup plus en forme. Cependant, ce n’est pas une raison pour disparaître totalement des radars… Surtout ceux d’internet.

Pour cela, il vous faudra travailler sûrement plus avant de vous absenter, mais cet investissement vaut le coup.

Holidays or Work?

 

Prendre de l’avance, anticiper

Si vous avez un blog (et vous en avez forcément un, c’est le meilleur moyen de montrer que vous existez sur Internet), vous avez également un petit calendrier éditorial avec la liste des sujets à traiter dans les semaines à venir. Ne les laissez plus traîner dans votre carnet : rédigez-en plusieurs d’avance pour continuer à alimenter votre blog pendant votre absence. Ce n’est pas un petit peu d’heures supplémentaires qui feront peur à un freelance comme vous, n’est-ce pas ? (sinon, je vous rassure, il existe de nombreux rédacteurs web très efficaces qui se feront un plaisir d’écrire vos articles pour vous. Moi, par exemple. Et il se pourrait même qu’ils ne soient pas en congés au moment où vous déciderez de les contacter).

Continuer à suivre votre rythme de publication, qu’il s’agisse d’un ou de deux articles par semaine, c’est essentiel pour montrer à vos clients que vous êtes toujours actif et qu’ils n’ont aucune raison de vous oublier ou de se désintéresser de vos activités.

Suit or surf : choose!

Programmez vos messages…

Ce qui est bien, avec les réseaux sociaux, c’est que, comme pour les blogs, vous n’êtes pas obligés de poster votre message le jour-même où vous l’écrivez. Que vous utilisiez un service spécialisé (Hootsuite ou Buffer sont très pratiques pour planifier ses interventions) ou que vous vous contentiez de cliquer sur le petit calendrier sur Facebook, peu importe. Continuez à publier sur les réseaux comme vous le faites habituellement.

Certes, vous ne pourrez pas tout à fait surfer sur l’actualité ou relayer les dernières informations à la mode (quoiqu’il existe des services de veille automatique qui repostent pour vous, mais il est toujours délicat de ne pas pouvoir surveiller ce que l’on publie) mais, au moins, vous ne serez pas absent en ligne.

Profitez-en pour repointer des liens vers les anciens articles de votre blog, prévoyez des petites images humoristiques à diffuser (pourquoi pas un compte à rebours avant votre retour, si votre activité et votre clientèle s’y prête) et vous pourriez même gagner de nouveaux abonnés en votre absence…

 

 

… Et prévoyez votre retour

Il n’y a rien de pire que de rentrer et de n’avoir aucune mission à effectuer, à part répondre à ses mails. D’ailleurs, il sera utile de configurer votre boîte mail pour qu’elle réponde automatiquement à ceux qui vous écrivent que vous prendrez en compte leur message à votre retour, à telle date. Ils auront ainsi un peu moins l’impression d’être ignorés pendant que vous vous reposez doigts de pied en éventail et cocktail à la bouche.

Pour préparer un afflux de nouvelles commandes, prévoyez un petit mailing promotionnel qui sera envoyé quelques jours avant votre retour. Ce sera l’occasion de rappeler à tous que cela fait longtemps qu’ils n’ont pas fait appel à vos services et que, franchement, ce serait le moment d’en profiter. Ainsi, vous aurez du travail dès que vous rentrerez. C’est l’idéal, non ?